5 conseillers sortants : le récit

Aujourd'hui, nous vous présentons les 5 conseillers sortants qui se présentent à nouveau pour la gestion de la commune. Voici ci-dessous le témoignage des 3 plus récents conseillers : 

JACQUES CHAUMONT - CONSEILLER COMMUNAL
Candidat #5 aux élections communales 2018 - JALHAY-SART  - Choisir-Ensemble

Que retirez-vous de votre dernière mandature ?

Etre conseiller communal, c’est un honneur ! Cela permet de relayer les préoccupations des citoyens et donc de faire des propositions constructives dans l’intérêt général
 

Quels ont été les points forts de votre expérience en tant que conseiller ?

La possibilité de m’exprimer en séance publique du conseil. J’ai notamment obtenu gain de cause quant à la composition du Conseil Communal Consultatif des Ainés, à savoir que TOUS les candidats à ce CCCA en soient membres effectifs.
 

Quelles ont été vos difficultés ?

Comme conseiller communal de l’opposition, ma principale difficulté est de faire passer les idées positives de « Choisir-Ensemble » auprès de la majorité en place

 

En tant que conseiller communal, que pensez-vous pouvoir apporter à votre commune ?

Au risque de me répéter, apporter des propositions constructives pour rendre notre commune plus dynamique, plus à l’écoute des citoyens

 

Comment voyez-vous la prochaine mandature ?

Une mandature plus « ouverte » si « Choisir-Ensemble » participe au pouvoir. Ne faire que des propositions qui soient réalisables et finançables en avançant des formules et des solutions

 

Quels sont les projets qui vous tiennent à cœur pour les 6 prochaines années ?

Promouvoir trois idées force : une commune sûre, responsable, durable, une commune plus attentive au bien être des citoyens, une commune mieux gérée, plus démocratique. Concrètement réaliser un plan de mobilité pour améliorer la sécurité de tous, la construction d’une maison de repos subsidiable -Cela manque cruellement dans notre commune. Jalhay est une des rares communes wallonnes qui n’en dispose pas, alors que cela existe dans des communes semblables, comme Waimes, par exemple – et aussi la construction d’un hall de sports économique, subsidié par la Région Wallonne (Infrasport) –Là aussi Jalhay est une des rares communes à ne pas en disposer. Nous ferons aussi des propositions précises en matière d’accès au logement, d’aménagement de l’espace public, de services à la jeunesse, aux séniors, aux « usagers faibles »…

LUC BAWIN - CONSEILLER COMMUNAL
Candidat #7 aux élections communales 2018 - JALHAY-SART  - Choisir-Ensemble

Que retirez-vous de votre dernière mandature ?

La mandature qui se termine nous a permis, en tant que représentants majoritaires de
l’opposition, de renforcer notre groupe autour des projets que nous développons dans
notre programme. Elle nous a forcés à être témoins d’une vision politique qui n’est pas la
nôtre. Malgré des offres de participation à l’action communale venant de notre groupe,
offres qui sont restées lettres mortes, nous avons été renforcés dans notre conviction que
nous devons envisager la gestion communale autrement. Que d’énergie perdue en vains
échanges alors que des synergies majorité-opposition seraient tellement plus profitables
au développement de la commune, dans l’intérêt de tous nos concitoyens !
 

Quels ont été les points forts de votre expérience en tant que conseiller ?

En tant que conseiller, les points forts de ce que j’ai vécu sont liés aux rencontres, aux
échanges humains. Avec les autres groupes politiques, avec les membres de
l’administration, avec les acteurs de terrain, mais surtout avec les nombreux citoyens que
nous rencontrons et qui partagent avec nous leur quotidien. Et c’est pour chaque
habitante et habitant de notre commune que nous travaillons, dans leur intérêt, pour faire
avancer des dossiers qui sont et seront profitables à la collectivité.

Quelles ont été vos difficultés ?

Je suis convaincu que la difficulté majeure que je rencontre est d’essayer de dépasser
les oppositions, les clivages, pour trouver une voie médiane qui permette de concilier les
forces vives de notre commune. Chaque groupe de conseillers, majorité comme
opposition, a pour objectif le bien-être de chacun et le développement de projets au
service de toutes et tous. Sortir du jeu majorité-opposition est pour moi une difficulté
majeure, mais un défi qui vaut la peine d’être relevé, pour éviter toute dépense d’énergie
vaine.

 

En tant que conseiller communal, que pensez-vous pouvoir apporter à votre commune ?

En tant que conseiller, je pense apporter des idées, des projets qui sont repris dans
notre programme : création d’une maison de retraite, capacités d’accueil sportif et culturel,
développement de synergies avec d’autres communes... Les idées ne manquent pas ! Je
pense pouvoir apporter une capacité d’analyse et une réflexion terre-à-terre qui sont
indispensables pour gérer une commune. J’apporte également ma conviction que
maintenant, en 2018, notre commune doit assumer une maturité de fonctionnement qui lui
permette de prendre en charge une partie de ses besoins, dans le domaine culturel,
sportif, associatif... Cela passe par des investissements pour des projets concrets. Cela
nous oblige aussi à connaître la réalité de notre terrain, de nos villages et de tout ce qui
nous rassemble au sein d’une même commune.

 

Comment voyez-vous la prochaine mandature ?

Je suis convaincu que la prochaine mandature passera par un changement de majorité,
nous confiant la responsabilité de la gestion de la commune. Je le pense parce que je le
crois vraiment, mais aussi parce que nous ne pouvons pas rester six ans encore dans
l’immobilisme que nous avons connu. La gestion comptable en bon père de famille est
une chose, le développement de projets qui montrent une ambition saine et mesurée en
est une autre. Il y a des attentes de la part de nos concitoyens, dans de multiples
domaines, et nous devons y répondre. Sans se jeter de la poudre aux yeux, mais en osant
concrétiser les idées qui sont les nôtres.

 

Quels sont les projets qui vous tiennent à cœur pour les 6 prochaines années ?

Ils sont multiples. J’en reprendrai trois.

Le premier, j’en ai parlé, est la création d’une maison de repos sur notre commune.

Nous sommes une des rares communes de l’arrondissement qui n’ait pas de maison de retraite

créée et gérée par la commune.

Il m’est difficile d’accepter que nos aînés soient obligés de quitter le village où ils ont vécu
pour finir leurs jours dans une maison de repos sur le territoire d’une autre commune.

Je crois fermement que nous devons privilégier une transition douce entre le domicile
des aînés et une structure proche de chez eux, familière, dans laquelle ils se sentent
bien et dont la proximité ne les coupe pas de leur milieu de vie.

 

Le deuxième est lié à un hall omnisports et culturel. Je l’ai expliqué plus haut, nous
devons nous offrir les infrastructures liées à la taille de notre commune et à sa population.
Profiter des infrastructures existantes sur le territoire des communes voisines est une
chose, mais notre population est en droit de demander des lieux de rencontre sportive ou
culturelle dont elle a besoin.

 

Le troisième projet, enfin, est lié à la mise en place progressive de liaison douce entre nos
différent villages, là où le besoin se fait sentir de manière légitime. La géographie de notre
commune est telle qu’elle est et ne changera pas ! A nous de créer des liens entre les
lieux de vie pour renforcer le contact entre les habitants, mais aussi l’accès à des services
indispensables.

Avez-vous autre chose à rajouter ? 

Je l’ai plus que sous-entendu dans les différents points que je viens d’effleurer.

Je souhaite que chaque citoyenne, chaque citoyen de notre commune, garde à l’esprit que
les élections communales qui approchent sont le moment d’un choix. La couleur politique
est un aspect qui parle à certains, mais les idées, l’ambition, l’énergie, la volonté
d’améliorer la vie et le cadre de vie de toutes et tous, doivent être le critère premier de
choix parmi les candidats qui se proposent à l’élection.
N’ayez pas peur de contacter vos candidates et candidats, de parler avec eux, de faire
des propositions, et de décider, le jour venu, de ceux qui seront dignes de recueillir votre
vote. En n’oubliant pas que les conseillères et conseillers sont au service de vous tous et
de la collectivité, attentifs au bien-être de chacun, en partageant cette belle commune qui
fait partie de notre identité personnelle.

LAURENT HAAS - CONSEILLER COMMUNAL
Candidat #9 aux élections communales 2018 - JALHAY-SART  - Choisir-Ensemble

Que retirez-vous de votre dernière mandature ?

Je ne suis conseiller communal que depuis septembre 2017, donc je vois cette période comme une phase d'apprentissage et d'analyse qui pourront, je l'espère, me servir dans le futur.

C'est également très intéressant d'être un "acteur" du conseil communal après avoir été très longtemps un "spectateur". 

Quels ont été les points forts de votre expérience en tant que conseiller ?

Parmi les moments forts, je citerai notre réussite à faire changer d'avis la majorité sur la manière de composer le CCCA. Cela n'a pas été facile de leur faire comprendre que leurs critères n'étaient pas tous pertinents. Un autre point marquant fut le déni de démocratie de la part du MR lors de la présentation des deux motions du groupe Oser. Ce fut un vrai moment d'opposition de valeurs entre la majorité et les deux groupes de la minorité...

Quelles ont été vos difficultés ?

 Peut-être le fait que, arrivant en fin de mandature, on a pas toujours l'historique des dossiers. Même en assistant régulièrement au conseil communal, on a pas tous les documents pour être au courant des tenants et aboutissants des choses.

 

En tant que conseiller communal, que pensez-vous pouvoir apporter à votre commune ?

Dans chaque projet auquel je prends part, j'essaye juste de donner le meilleur de moi-même, de faire du mieux que je peux et d'apporter ma contribution au travail d'équipe.

 

Comment voyez-vous la prochaine mandature ?

Avec beaucoup d'espoirs ! Le premier est que notre groupe remporte les prochaines élections et je pense sincèrement que nous avons constitué une très belle équipe pour cela. Le deuxième, à titre plus personnel, est d'avoir la chance de retrouver un poste de conseiller communal pour la prochaine mandature. Sinon, j'espère aussi, quel que soit le résultat des élections, qu'il y aura plus de respect, de dialogue et d'ouverture d'esprit lors des prochains conseils.

 

Quels sont les projets qui vous tiennent à cœur pour les 6 prochaines années ?

Ce qui me tiendra le plus à cœur ce seront les projets sportifs et culturels. Ceux en rapport avec le tourisme, et l'enseignement aussi.

Dans l'ordre d'affichage : Jacques Chaumont(#5), Laurent Haas (#9), Christian Vanden Bulck (#1), Jean-Louis De Leuze (#3) et Luc Bawin (#7)

  • facebook

© 2018 par Choisir-Ensemble

Siège Social 

Herbiester, 145

4845 JALHAY

Nos coordonnées

GSM : 0486 644 902

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now